Refugiés entre convention et déni

Image result for deportation from canadaDes revendicateurs de refuges a un moment se retrouvent non reconnus selon la convention de Geneve [notons que la convention de geneve peut reconnaitre une personne comme refugie et debouter une autre, alors que les deux ont subit la meme situation]. Si les revendicateurs proviennent du nord de l’europe-scandinavie ce n’est pas un tort mais s’ils viennent du sud il y’a à discuter et justifier. J’imagine la limitation du nombre est la principale justification sinon a defaut de moyens d’accueil un nombre illimite engendrera certainement un malaise aux revendicateurs. Il ne faut pas omettre la raison du grand nombre des revendicateurs des pays du sud qui est l’insistance des « democraties » du nord d’entretenir des relations sans condition avec les terrocraties du sud. Donc les revendicateurs qui se retrouvent non reconnus par la convention de geneve ne sont pas des menteurs ou des abuseurs mais ils sont victimes de la roulette russe.Les chances de voir leurs demandes pour motifs humanitaires acceptees sont tres minces.Si c’est le cas ils n’auront pas pas le statut de refugie mais celui de resident permanent pour motifs humanitaires car il n’ y a pas une autre convention (autre que celle de geneve)qui reconnait un refugie,et ca constitue un deni injuste qui a un effet degradant aux revendicateurs.Ca permet aux « democraties » du nord d’eviter d’embarrasser les terrocraties du sud avec l’histoire des nombreux revendicateurs d’asile et ainsi continuer les relations sans conditions avec les terrocraties qui produiront d’avantage de refugies et ainsi de suite le cycle se repete.Pourtant ces pays du nord sont assez puissants pour imposer leur dictat en matiere de commerce aux pays du sud donc ce n’est pas impossible de leur imposer de respecter leur peuples pour leur eviter le parcours de l’humiliation et le peril.Les rapports economiques nord-sud est un sujet a debat infini qui ne debouchera jamais a une equite entre les etats ni entre les peuples.
– andrew

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *